Cyclope, 2008-10-27/27, galerie Duplex, foire Slick, espace 104, Paris
cyclope
cyclope
Cyclops"Cyclope" est composé d'un téléphone portable monté sur un pied photo. Un programme embarqué sur le téléphone affiche à l'écran une animation très simple d'un ovale de couleur rouge qui se contracte tranquillement puis se relache. Chaque battement de cette forme est accompagné d'une courte vibration du téléphone (10 millisecondes).

Parallèlement, le programme détecte automatiquement et secrètement les appareils électroniques environnants qui disposent du Bluetooth (téléphones portables, ordinateurs, imprimantes, etc.). Puis, il envoie à l'un d'eux l'animation de l'ovale rouge. Au bout de deux minutes, le programme réitére le processus. Il détecte les appareils Bluetooth et envoie l'animation en tenant une liste des appareils sollicités.

Par surprise, quelqu'un passant à proximité du dispositif est susceptible de recevoir un message d'alerte sur son téléphone lui proposant de télécharger l'animation.

Le téléphone fixé sur un pied photo suggère qu'il perçoit les choses. Tel un Cyclope dans la mythologie Grecque, l'oeuvre ne dispose que d'un oeil. Cet oeil unique révèle un état assez primitif, la perte du sens de certaines dimensions et de certains rapports. Le programme perçoit mais de manière séquentielle. Il cherche sa survie dans la simple copie de manière archaïque. Bien qu'il s'apparente à un virus ou à du spam, le dispositif manifeste néanmoins que certaines oeuvres sont faites pour être dupliquées et téléchargées dans un contexte où tout est à vendre.

(support programmation : Julien Gachadoat)